Fermer

Cire d'abeille



L'origine des cires

La cire est secrétée par les jeunes abeilles de treize à dix-huit jours. Des huit petits miroirs ciriers situés sur leur ventre se détachent de minuscules écailles de cire transparente. Les abeilles cirières font alors la chaîne :celle d’en bas passe la cire à sa voisine et ainsi de suite jusqu’en haut de la chaîne cirière où les abeilles maçonnes la travaillent avec leurs mandibules pour fabriquer les alvéoles cylindriques à la taille de leur corps. Contrairement à une idée reçue, les abeilles ne construisent pas directement des hexagones. C’est la juxtaposition régulière de ces cylindres qui fera apparaître six côtés.
Mais les abeilles construisent bel et bien en rond et non pas en hexagone. Cette cire d’abeilles va former un écrin protecteur pour les futures abeilles et pour toutes les réserves de nourriture (miel, pollen, gelée royale). Toute la colonie vit au milieu des alvéoles de cire et les poils des abeilles, organes de communication, sont constamment lustrés et embellis par le frottement contre les alvéoles de cire.
La cire est donc le constituant fondamental de la ruche, fabriqué directement dans le ventre des abeilles. La transformation de sucres provenant du nectar et du miel en cire est un procédé tout à fait extraordinaire, qui demande aux abeilles énormément d’énergie mais n’a strictement aucun impact négatif sur l’environnement ou les autres êtres vivants.
La cire étant très précieuse pour les abeilles du fait de l’énergie nécessaire à sa production, elle est régulièrement recyclée à l’intérieur de la ruche.

La composition de la cire

C’est un composé très complexe (plus de 300 molécules) d’esters alcooliques, d’acides gras et d’acides libres (acide cérotique), de sucres, avec des traces de propolis, de pollen, de pigments et d’éléments volatils qui lui donnent son parfum caractéristique. La cire d’abeilles est particulièrement riche en vitamine A.

La récolte de la cire

On récolte la cire d’opercules lorsqu’on ouvre les cellules pour récolter le miel. La cire noire et jaune est obtenue en pressant ou en fondant les rayons vidés de leur miel ou en les faisant fondre dans un cérificateur solaire. La qualité de la cire dépend des fleurs butinées et de l’absence de traitement mais aussi de la douceur des procédés de préparation. Si l’apiculteur a traité sa ruche, les résidus s’accumulent tout spécialement dans la cire.

Les propriétés et les utilisations de la cire

La cire d’abeilles adoucit et nourrit la peau. Elle est utilisée pour soigner les peaux abîmées, dévitalisées et sujettes à problèmes, contre les vergetures, les crevasses ( pommade de secours, crème pour peau sensible). Mais son action anti-inflammatoire soulage aussi les affections rhumatismales ( baume de soin).
Enfin elle agit contre des bactéries comme les salmonelles. La cire utilisée en cosmétique et en apithérapie provient principalement des opercules. Les sculpteurs, eux, utilisent généralement la cire propolisée des alvéoles. La cire sert à fabriquer des cataplasmes, suppositoires, crèmes, baumes, rouges à lèvres, masques, bougies, têtes de poupées, chewing-gums, anti-rouille, moules pour la sculpture ou la joaillerie, produits d’entretien du bois, etc. En cosmétique et pour les soins de la peau, on lui mélange efficacement de la propolis.

La cire noire

Les abeilles construisent en permanence de nouveaux rayons. Les rayons ayant servi de berceau à des milliers d’abeilles pendant deux ou trois saisons prennent une teinte foncée due aux apports en propolis et aux traces de cocons laissées à chaque naissance. La fonte de ces bâtisses de cire noire donne une base remarquable pour certains cosmétiques.

Cire jaune

La cire jaune provient des alvéoles qui ont contenu du miel. Sa teinte, son odeur, sa texture varient grandement selon les plantes butinées autour de la ruche.

Cire d'opercule

La cire d’opercule est une cire très spéciale : quand les abeilles ont terminé de remplir une alvéole de miel, elles la bouchent d’un mince opercule de cire à laquelle elles ont ajouté une petite goutte de conservateur naturel, probablement à base de venin. Cette cire d’opercule fraîche et fine est très stimulante pour la peau. Elle est très utile dans les crèmes pour peau sensible.

Cire blanche

La cire d’abeilles peut être blanchie sous l’action du soleil. Ce blanchissement traditionnel permettait autrefois de fabriquer des crèmes et des bougies blanches comme neige, très appréciées. Aujourd’hui, certaines pommades de secours sont encore fabriquées avec de la cire blanche.

Textes extraits du livre "l'apithérapie" de Catherine Flurin aux éditions Eyrolles



  • Livraison rapide

  • Paiements sécurisés

  • Livraison et retour garantis

Copyright © 2018 Ballot-Flurin. All rights reserved.