Nous Cueillons et auto produisons nos plantes

Les jardins

Le jardin du site Ballot-Flurin, basĂ© sur la complĂ©mentaritĂ© entre l’apiculture et la production vĂ©gĂ©tale, favorise une approche basĂ©e sur la diversitĂ© de la flore et de sa conservation. L’organisation de ce jardin s’inscrit dans la dĂ©marche globale de l’entreprise de synergie entre les diffĂ©rentes composantes de l’écosystĂšme.

Permaculture et apiculture

Cet endroit Ă©tait une friche industrielle, les ruines de la menuiserie Lassalle construite en 1820 et abandonnĂ©e pendant des dĂ©cennies. Olivier RAUD, sous l’inspiration de la gĂ©omĂ©trie sacrĂ©e, a vĂ©ritablement transformĂ© ce site. Ce lieu a une architecture particuliĂšre, on a recrĂ©Ă© des espaces, nous les avons cloisonnĂ©s avec une unitĂ© de mesure : la mesure Langstroth, la mesure de la ruche. Tout est fait avec des matĂ©riaux nobles : de la terre et des pierres pour les murs, de la chaux pour le sol, du bois, du mĂ©tal.

La permaculture, en promouvant un mode de culture sans intrants chimiques, basé sur la diversité en tant que condition de résilience et le fonctionnement naturel des écosystÚmes garantit des pratiques indispensables à la protection des ressources nourriciÚres des abeilles. La nature florissante et non polluée du site garantit des récoltes de qualité et des ruches plus résistantes aux différents aléas.

Les abeilles quant Ă  elles jouent un rĂŽle primordial dans la biodiversitĂ© et sa conservation en participant Ă  l’amĂ©lioration du service de pollinisation de la flore cultivĂ©e et sauvage. Elles constituent ainsi un support indispensable Ă  la rĂ©ussite des cultures implantĂ©es sur le site.

Les principes de la permaculture mis en oeuvre dans le jardin Ballot-Flurin :

  • Les dĂ©chets organiques produits sont rĂ©utilisĂ©s et rĂ©investis (dĂ©chets vĂ©gĂ©taux intĂ©grĂ©s dans le compost pour la fertilisation biologique du sol).
  • Un coin de jardin laissĂ© au naturel – La biodiversitĂ© et la flore sauvage sont conservĂ©es.
  • Utilisation de plants locaux bios non hybrides et la production de semences pour favoriser l’autonomie globale du systĂšme.
  • Mise en place de buttes de permaculture – Elles permettent d’augmenter la surface de culture en favorisant l’implantation d’un sol riche et bien structurĂ© disposant d’une bonne rĂ©tention de l’eau et de conservation d’une tempĂ©rature stable pour la croissance des plantes.
  • Conservation du sol – Fertilisation riche en matiĂšre organique (compost) et paillage afin de conserver l’humiditĂ© du sol et le protĂ©ger de l’érosion.
  • Protection naturelle des cultures (association de cultures, utilisation d’eau propolisĂ©e issue du rucher).
  • Observer et interagir
  • Favoriser la diversitĂ© des cultures et leur association dans le jardin

Le compost et les buttes en permaculture

La conservation du sol est un enjeu majeur, un sol sain et fertile garantira une rĂ©colte de qualitĂ© et des plantes en bonne santĂ©. La mise en place de « buttes en lasagne », de par la succession de couches de diffĂ©rents matĂ©riaux permet d’obtenir un sol riche et structurĂ© (cartons, compost, paille pour la couverture du sol,
). Ce sol ainsi travaillĂ© retient l’humiditĂ© et conserve une tempĂ©rature constante afin de limiter les besoins en eau pour favoriser une gestion durable de cette ressource prĂ©cieuse.

Le compostage permet quant Ă  lui de recycler les dĂ©chets organiques (fumier, matiĂšre vĂ©gĂ©tale, marc de cafĂ©,...). Il s’agit d’un processus de dĂ©gradation aĂ©robie favorisĂ© par l’action des micro-organismes et dont le produit final est un humus riche en Ă©lĂ©ments nutritifs qui enrichira et structurera le sol. Cette technique de fertilisation biologique et naturelle permet ainsi de valoriser les dĂ©chets et de les rĂ©investir dans la production vĂ©gĂ©tale directement sur le site.

L'association de culture

L’association de culture constitue une pratique essentielle en permaculture : certaines plantes vont avoir des actions complĂ©mentaires et permettent de favoriser la lutte biologique contre les ravageurs et la fertilisation naturelle du sol. Par exemple, les plantes de la famille des lĂ©gumineuses enrichissent le sol en azote, Ă©lĂ©ment indispensable Ă  la croissance des plantes. Certaines plantes aromatiques, grĂące Ă  leurs odeurs particuliĂšres ont une action rĂ©pulsive contre certains insectes nuisibles et protĂšgent ainsi naturellement certaines cultures maraĂźchĂšres (exemple : le basilic Ă©loigne les prĂ©dateurs de la tomate). Ainsi, la rĂ©flexion quant Ă  l’association des plantes au sein du jardin en permaculture est indispensable et permet de valoriser les interactions naturelles prĂ©sentes dans l’écosystĂšme.

Des espaces laissés naturels

Le choix de laisser des espaces non cultivĂ©s est primordial: ils s’agit de laisser place Ă  la flore naturelle et sauvage. Cela constitue un important rĂ©servoir de biodiversitĂ© indispensable aux abeilles et Ă  la conservation des espĂšces. Ces espaces participent Ă  la cohĂ©rence globale de l’organisation du jardin alternant entre espaces naturels et cultivĂ©s. La prĂ©sence de haies et d’arbres constituent une ressource importante pour les abeilles et participent Ă  la crĂ©ation d’un micro climat sur le site afin de lutter contre l’évaporation massive de l’eau, maintenir la vie du sol et favoriser la biodiversitĂ©.

Le jardin en Ă©lectroculture

La mĂ©thode de l’électroculture est basĂ©e sur l’utilisation de la force naturelle et de l’électro vibration de l’atmosphĂšre pour favoriser la croissance des plantes. Il s’agit d’un ensemble de mĂ©thodes utilisant les courants Ă©lectriques ou magnĂ©tiques pour booster le dĂ©veloppement des plantes. Il suffit ainsi de capter l’énergie prĂ©sente dans l’air et de l’amplifier dans les fils de cuivre. GrĂące Ă  ces installations, la germination de plantes et leur dĂ©veloppement est favorisĂ© et amĂ©liorĂ© naturellement.

Le Tore 8

Une forme géométrique en cuivre interprétée par Olivier Raud. Il est solairement électrifié. Le tore est un puissant outil de dynamisation. A ses cotés, nos cellules vont se nourrir des fréquences dont elle a besoin. Qui plus est, il créé tout autour un espace tachyonique, une sorte de trou noir qui se forme dans la matiÚre.

La serre bioclimatique

La serre bioclimatique est un outil indispensable permettant d’utiliser l’énergie solaire afin d’étendre la saison de croissance et ainsi augmenter les potentialitĂ©s des cultures maraĂźchĂšres sur le site. Les rayonnements solaires Ă©mis permettent de stocker de la chaleur pendant la journĂ©e (les rayons passent Ă  travers les structures vitrĂ©es et le mur noir retient la chaleur) qui sera relĂąchĂ©e pendant la nuit et ainsi conservĂ©e. Une telle structure participe Ă  l’autonomisation globale du jardin en offrant la possibilitĂ© de faire des plants en dĂ©but de saison qui seront ensuite plantĂ© en extĂ©rieur. C’est donc un outil complĂ©mentaire des buttes de permaculture permettant de favoriser la diversification des cultures prĂ©sentes sur le site et la quantitĂ© de lĂ©gumes produits en cultivant toute l’annĂ©e dans la serre, le tout seulement grĂące Ă  l’énergie solaire !

Rucher d'accĂšs libre

Les ruches prĂ©sentes sur ce site sont en accĂšs libre afin de faciliter les interactions entre l’homme et les abeilles et les bienfaits gĂ©nĂ©rĂ©s par ces relations. La planche prĂ©sente entre les ruches permet de se ressourcer et de bĂ©nĂ©ficier de la proximitĂ© relaxante des abeilles.

Les ruches ont en outre Ă©tĂ© alignĂ©s sur les rĂ©seaux Hartmann et polarisĂ©es pour permettre une circulation d’énergie optimale au sein des colonies afin de prĂ©server leur santĂ© et leur robustesse.