“L'apiculture est toujours associée à une combinaison blanche étanche, au voile sur le visage, et à l'enfumoir d'où jaillit une épaisse fumée destinée aux abeilles.

Imaginez que vous allez chez la boulangère chercher du pain.

Vous arrivez masqué et lui jetez une grosse bouffée de fumée irritante au visage, puis vous prenez le pain et rentrez vite à la maison.

Cela s'appelle un vol. Et la boulangère va appeler la police et vous attaquer en justice, ce qui est bien légitime.

L’apiculteur qui arrive masqué avec un enfumoir est ainsi considéré par les abeilles comme un ennemi et un voleur. L’enfumoir est particulièrement agressif pour les abeilles.

J’ai décidé de faire autrement en travaillant sans voile et sans enfumoir.

Voici l’expérience que je peux communiquer.”

Quels sont les bases de la méthode ?

 

“Avant d’aller vers les abeilles, je pratique tout d’abord un exercice de recentrage.

Je prends conscience de ma respiration, de mon corps et de mon état d’âme.

Puis je me prépare physiquement en déchargeant au maximum ma charge électrostatique, par exemple en marchant pied-nu pour me connecter à la terre et aux arbres.

Ce que demandent les abeilles lors de la visite d’une ruche, c’est beaucoup de délicatesse et de douceur dans les gestes.

Elles apprécient aussi beaucoup qu’on arrive avec un cadeau : un peu de miel par exemple.

Chaque seconde passée avec elle est un moment de pleine conscience.

Si ma pensée quitte le moment présent pour aller vers un autre sujet, les abeilles réagissent tout de suite.

Quand je suis avec les abeilles, je m’écoute et je les écoute.

Leur chant est très différent selon les interactions qu’on a avec elles. Il est parfois plus vif, parfois plus doux.

C’est indispensable d’être à l’unisson de ce chant et d’y répondre.

Les odeurs sont aussi un moyen d’expression important.

Je respire l’air de la ruche et les phéromones émises. Ce langage olfactif s’apprend avec le temps et la pratique.”

 

Est-ce que j’utilise une race d’abeilles spécifique ?

“Comme pour tous les animaux, et aussi les humains, l’agressivité de l’abeille se déclenche quand elle veut se défendre. Si votre attitude est amicale ou neutre à la limite, les abeilles ne vous attaquent pas.

J’ai transvasé et divisé des ruches d’abeilles noires très “agressives” sans enfumoir et en short.

Je suis allée au Brésil et ça marche aussi !  Les apiculteurs brésiliens avaient très peur que je me fasse “tuer” car j’avais refusé de mettre gants et voile et me suis placée seule, loin de l’enfumoir. J’ai récolté de la propolis verte au milieu des abeilles africanisées sans gants, ni voile, ni fumée. 

Après cette récolte, ils m’ont amené dans une chapelle dédiée aux chamanes…

Je leur disais que pourtant que ce n’était pas sorcier !”

 

Est-ce qu’on peut réaliser des visites, des changement de cadres, des récoltes sans protection ?

“Toutes les opérations habituelles nécessaires à l’apiculture sont possibles sans protection. Si les abeilles ne sont pas d’accord, elles changent de tonalité et vous préviennent.

Il faut alors leur obéir.

Je peux ainsi gagner beaucoup de temps, car au lieu de réaliser des opérations inutiles et nuisibles à la colonie, j’agis en collaboration avec les abeilles.

Le miel est bien meilleur à tous les points de vue s’il est véritablement offert par les abeilles.

Tout aliment est marqué énergétiquement par son histoire.

Et les abeilles sont un vénérable petit peuple avec leurs moeurs, leurs sentiments et leur intelligence.”

On admet que l’enfumoir est une agression, mais pourquoi enlever aussi le voile, les gants et la combinaison ?

“Le voile et la combinaison mettent une distance. Ils donnent l’impression à l’apiculteur d’être en sécurité mais ils ne résolvent pas la peur.

Quant aux gants, c’est vraiment dommage d’en mettre car ils rendent les gestes moins précis et nous coupent de ce contact merveilleux avec la propolis, la cire, et surtout de la caresse des abeilles.

Au contraire, plus on s’expose mieux c’est car les abeilles apprécient beaucoup de se poser directement sur la peau. Quand on est en pleine conscience nos pores sécrètent une sorte de nectar que les abeilles viennent lécher.

Les abeilles se posent sur toutes les partie du corps en se regroupant sur les centres énergétiques. Et elles échangent à travers notre peau des vibrations et des messages avec nos cellules.

Nous pouvons être considéré par les abeilles comme faisant partie intégrante de leur matrice.”

“Sois comme la fleur, épanouis-toi librement et laisse l’abeille dévaliser ton coeur” Râmakrisna

 

 

Voici mon expérience auprès des abeilles, sans voile ni fumée. Quelque soit la race ou l’agressivité réputée de la colonie.
Apiculture Douce apiculture douce

yoga des abeilles

3 réflexions au sujet de « Tout pour les abeilles : l'Apiculture DOUCE®, sans voile ni enfumoir ! »

Fermer

Laisser un commentaire