La charte « royale » de récolte et de préparation de la gelée royale bio la plus bienveillante et exigeante au monde. 

Une de ses spécificités est de protéger le bien-être de la reine et ses capacités naturelles de reproduction en s’interdisant toute pratique, même légale, non conforme aux lois de la nature.

  • La Gelée Royale Ballot-Flurin est française et certifiée bio.
  • Son taux de 10 HDA (acide 10-hydroxy-2décénoÏque) est élevé et garanti supérieur à 1,8. 
  • « No kill » : les reines non productives ne sont pas « éliminées » mais placées dans des ruchers « retraite » pour une fin de vie heureuse.
  • Abeilles libres, élevage naturel non intensif : nos abeilles butinent librement dans des micro-terroirs bio ou sauvages riches en biodiversité et en plantes médicinales mellifères. 
  • Pas de nourriture artificielle : les abeilles sont nourries exclusivement avec leur propre miel et pollen.
  • Récoltée en période de miellée : les rythmes naturels du rucher sont respectés.
  • Non congelée, ni lyophilisée, ni centrifugée, ni transformée.
  • Filtrée manuellement avec une simple toile fine.
  • Mise en pot à la main dans les Hautes-Pyrénées, contrôlée et sélectionnée par un goûteur spécialisé.
  • Dynamisée, pour une gelée royale vivante : prise en compte des rythmes solaires et lunaires et dynamisation manuelle.
  • Force vitale : une grande richesse vibratoire testée par IBV (Indice de Bio Vivante), 1er indice au monde d’analyse globale de Bio-Vivante.
  • Analyses microbiologiques renforcées. Plus de 10 points de vigilance de la récolte à la mise en pots.

Découvrez celles et ceux qui ont œuvré à la réalisation de ce beau projet 

Interview de Maties Alabadi, Pilote passionné de la BEE Science

Pourrais-tu nous dire ce qui rend la Gelée Royale Ballot-Flurin exceptionnelle ?

Elle est d’abord exclusivement française. Aujourd’hui, en tant qu’ancien acheteur de compléments alimentaires, je sais pertinemment que 95 % de la gelée royale utilisée en France dans les compléments alimentaires ou vendue dans les piluliers provient de la Chine, même en bio : issue de productions en batterie, la gelée royale arrive congelée, puis est décongelée. Les matières apicoles en France sont plus rares qu’on ne pense et la gelée royale l’est encore plus. Notre différence est claire : nous n’allons pas chercher ailleurs ce que nous trouvons localement. Si notre gelée royale est 100 % française, elle est aussi bien plus que cela. 

Que signifie « Free Love » ?

« Aujourd’hui, pour produire de la gelée royale, les apiculteurs achètent des reines qui sont déjà inséminées artificiellement avec de la semence de bourdons mâles auprès de producteurs spécialisés. 
Cette méthode génère cependant de la souffrance animale, bien qu’une abeille qui souffre, cela se perçoit moins qu’une vache, par exemple. Dans la nature, normalement, une jeune reine non fécondée effectue un vol nuptial et s’accouple avec plusieurs mâles. Elle remplit sa poche de semences et commence alors à pondre naturellement. C’est la méthode naturelle que privilégie Ballot-Flurin et que nous avons commencé à généraliser depuis 2019 avec nos apiculteurs indépendants partenaires, après une longue période d’essais. Voilà pour la spécificité « Free Love ».

Qu’en est-il de la garantie « No kill » ?

Lorsqu’une reine ne pond plus au bout de 2 ans en général, beaucoup d’apiculteurs la tuent pour introduire une nouvelle reine productive complètement étrangère à la ruche. Hors, une reine vit naturellement 5 ans… On peut comprendre les apiculteurs qui veulent renouveler la reine de la ruche, mais dans ce cas, nous leur demandons désormais de ne pas les éliminer et de les placer dans un rucher « retraite » dans le cadre du respect animal des reines.

Catherine Flurin, pionnière de la bio et du bien-être des abeilles est à l’origine de cette innovation éthique, qui demande, vous vous en doutez, des pratiques contraignantes, à l’encontre d’une économie productiviste. Nous estimons que le respect de la Vie vaut largement l’investissement, car les abeilles ne sont pas des « machines à produire ». 

Interview de Nicolas Couture, Responsable des relations avec les apiculteurs doux et de la démocratisation de l’Apiculture Douce®

Pourrais-tu nous dire comment est récoltée la Gelée Royale Ballot-Flurin ? 

« Nous la récoltons selon notre propre cahier des charges précis que nous renforçons régulièrement. La Gelée Royale Ballot-Flurin ne se contente pas  d’être 100 % d’origine française et jamais congelée. Elle provient de régions françaises privilégiées dont beaucoup sont difficiles d’accès : Piémont pyrénéen, les Alpes du Sud… 
Chez nous, la récolte de la gelée royale est une activité très féminine. La moitié de nos partenaires sont des apicultrices ! Il faut en effet beaucoup de patience, de minutie, et des gestes sûrs à exécuter selon un calendrier précis. La récolte commence en général, selon la météo, en avril jusqu’à mi-juillet. Et parfois, dans les zones d’altitude, de mi-mai jusqu’à mi-juillet. En France, 3 tonnes seulement de gelée royale sont produites. C’est ce qui explique que 90 % de la gelée royale française consommée en France vient de l’étranger. » 

Quelles sont les autres particularités innovantes de la Gelée Royale Ballot-Flurin ?

Notre gelée royale est produite par des abeilles nourries exclusivement de miel et de pollen.  Certains apiculteurs en France et à l’étranger (Pays de l’Est, Bulgarie…) utilisent du sirop au sucre pour nourrir les abeilles, pour des raisons de praticité et de coût. Hors, apporter une nourriture «lambda» aux abeilles se ressent sur la qualité finale : on perçoit clairement cette différence dans les analyses physico-chimiques et cela pourrait avoir un impact sur le taux de 10-HDA qui caractérise la gelée royale.

Nos apiculteurs, signataires de notre charte Apiculture Douce®, veillent à nourrir leurs abeilles exclusivement avec des matières apicoles nobles (miel et pollen) et à placer leur rucher dans des zones préservées de toutes contaminations.

Vos apiculteurs « Doux » s’engagent également à ne pas tuer les reines comme c’est le cas dans l’apiculture conventionnelle, et même en bio ?

Oui, parfaitement. En général, les apiculteurs jugent à la fin de la récolte, vers la mi-juillet, si les reines ont besoin d’être renouvelées. Si c’est le cas, ils les remplacent alors par de jeunes reines et éliminent les anciennes. Ceci se passe en moyenne tous les deux ans (tous les ans en apiculture intensive) alors qu’une reine peut vivre jusqu’à 5 ans, Celles-ci vivent d’ailleurs de moins en moins longtemps à cause des pratiques intensives, des conditions climatiques et de l’environnement dégradés. Nous plaçons les reines inactives depuis cette année dans des “ruchers retraite”. De plus, nos apiculteurs privilégient la sélection naturelle et non l’insémination artificielle. 

Pourquoi la gelée royale ? Savez-vous d’où provient la gelée royale ?

Par Sophie Dupont, naturopathe chez Ballot-Flurin

Nourrir la reine est une des nombreuses tâches qui incombent à une abeille. Chacune d’elle sera en effet successivement, ménagère, nourricière des larves, cirière pour la fabrication des alvéoles, gardienne, ventileuse de la ruche et enfin butineuse.
Dès leur deuxième semaine de vie, les abeilles se transforment en nourrice attentionnée au service de la Reine et des jeunes larves de moins de trois jours. Celles-ci sont alimentées avec la gelée royale, une substance naturellement nacrée, crémeuse, et au goût unique que les abeilles sécrètent avec leurs glandes pharyngiennes, situées au niveau de leur tête. 
La Reine la consomme chaque jour, ce qui lui donne un extraordinaire pouvoir de reproduction, une très grande résistance aux maladies et une grande longévité. Deux fois plus grande qu’une ouvrière, elle peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jour. Elle vit jusqu’à 5 ans, et 40 fois plus longtemps qu’une abeille !

C’est en respectant le cahier des charges d’Apiculture DOUCE® que nos apiculteurs récoltent cette matière précieuse et lumineuse. Pour préserver toute sa richesse, nous la proposons telle que nous l’avons reçue, simplement mise en pot, non transformée, non congelée. »

Fait peu connu, la qualité de la gelée royale dépend aussi beaucoup des conditions de vie et d’alimentation des abeilles. C’est pourquoi nous avons conçu après plusieurs années de dure préparation la charte « Royale » de récolte et préparation Ballot-Flurin. La gelée royale est recommandée au printemps et à l’automne.

Un petit nid douillet pour notre Gelée Royale Ballot-Flurin: un emballage en laine de mouton bio
Notre gelée royale est précieuse, et elle mérite le meilleur. Pour la conserver nous avons sélectionné un matériau sain et naturel : de la véritable laine de mouton bio et non traitée. Elle bénéficie d’un pouvoir isolant équivalent au polystyrène, mais tout en préservant notre planète.
De plus, nous avons sélectionné rigoureusement notre laine de mouton. Elle provient d’une ferme près de Libourne que nous avons visitée, où les moutons sont élevés en agriculture biologique et pâturent dans de grands prés en toute liberté. Après la tonte, celle-ci est lavée puis cardée et ne subit aucun traitement chimique ni coloration. 

La Gelée Royale Ballot-Flurin soutient les abeilles et ne les considère pas comme des « machines à produire ». Catherine Flurin s’est fortement positionnée par rapport à ce sujet, s’engage et milite pour la préservation des abeilles. Pour des abeilles respectées, heureuses et libres.

Fermer

Laisser un commentaire