Bougez !

Pour prendre soin de son corps, il faut bouger : saviez-vous que 50% de la prévention de l’ostéoporose passe par la pratique d’une activité physique régulière ? Trente minutes de marche par jour suffisent pour entretenir ses muscles et son squelette. Profitez-en bien pour respirer à plein poumon, rien de tel pour oxygéner votre cerveau !

Entretenez des liens sociaux pour votre bien-être et celui de votre cerveau

Celui-ci d’ailleurs peut déployer des trésors d’ingéniosité pour entretenir son fonctionnement si vous l’aidez un peu. Restez actif physiquement car c’est aussi très important pour le cerveau, et… socialement. Il y a surement une association près de chez vous qui a besoin de votre énergie et de votre enthousiasme. Entretenez également les liens du cœur avec votre famille, “votre famille de cœur” que sont vos amis… et avec la nature qui offre toute sa beauté sans rien demander en retour. Des bains de nature réguliers sont souverains pour le corps et l’esprit !

Mangez sain : des produits de saison, frais et bio !

Enfin, n’oubliez pas l’alimentation car, comme on dit, nous devenons ce que nous mangeons. Mangez un maximum d’aliments frais, locaux, de qualité (bio !) et de saison, que vous cuisinerez avec modération pour leur conserver le maximum de nutriments : antioxydants, vitamines et minéraux, qui vont tempérer les dommages physiologiques du vieillissement en permettant un juste fonctionnement de votre métabolisme.

Une île du Pacifique pour inspiration

Les célèbres centenaires d’Okinawa dont on a beaucoup parlé il y a une dizaine d’années ont été une parfaite illustration de ces principes. Bien que la plupart aient connu les duretés de la Seconde Guerre Mondiale qui a été particulièrement violente dans leur île (25% de la population à disparu à cette période), une alimentation essentiellement locale et végétale à 80% (de leur jardin en général, et de la pêche pour les algues et les poissons), de forts liens sociaux au sein de leur communauté, et une activité physique quotidienne (jardinage et déplacements à vélo ou à pieds), leur ont permis de vieillir en beauté. Ils ont vécu ainsi en moyenne plus longtemps, mais surtout plus longtemps en bonne santé.

Leur philosophie de vie était très inspirante

"Ils considèrent (…) qu’il est essentiel :

  • de bien respirer, de bouger,
  • de ne pas se stresser pour rien, de cultiver une perception particulièrement positive du monde et de la vie,
  • de disposer de puissants outils d’auto-traitement,
  • de s’appuyer sur des réseaux de soutien social solides,
  • de rire et de créer."*

 

Une inscription ancienne gravée sur un rocher près d’une des plages de l’île propose* :

À 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant ; à 80, vous êtes à peine un adolescent, et à 90, si les ancêtres vous invitent à les rejoindre, demandez-leur d’attendre jusqu’à 100 ans, âge auquel vous reconsidèrerez la question.

Pourquoi en parler au passé ? Parce que le mode de vie occidentale, avec ses excès alimentaires notamment, a rattrapé Okinawa… Les nouvelles générations présentent ainsi les même travers en terme de santé que nos populations occidentales.

Reste l’inspiration nourrie par l’exemple des centenaires d’Okinawa, totalement applicable chez nous !

Référence : * “Okinawa, un programme global pour mieux vivre.” Dr Jean-Paul Curtay. Editions Anne Carrière.
Fermer

Laisser un commentaire