Le Dr Flurin fut chef de clinique des hôpitaux de Paris, avant d’exercer la médecine thermale et l'ORL à Cauterets pendant 40 ans (1951-1990). Il fut le troisième, après mon arrière-grand-père Paul et mon grand-père Henri, à reprendre le flambeau familial de la médecine thermale.

Médaille d'Or de l'Académie de Médecine pour ses travaux sur les eaux minérales, il fut aussi, dès les années 1950 un pionnier pratiquant des méthodes naturelles et humanistes : il a soigné avec succès de très nombreux malades respiratoires sans antibiotiques, ce qui allait à l’encontre des convictions de l’époque. Il utilisait les eaux thermales et favorisait l'écoute, l'intuition, le pouvoir des mains, et la méthode avant-gardiste Ballint fondée sur le principe du médecin-médicament.



Dr René Flurin, près d'un nouveau modèle de ruche en tissu,
lors de l'inauguration du microsite bio à Lahitte-Toupière (le 29 juin 2012).

Mon père m’a fait l’honneur de me léguer son cabinet médical que j’ai transformé avec ses encouragements en Pavillon des abeilles. Il en était fier. Et, dans ce lieu, j’ai reçu des centaines de personnes qu’il avait soignées et lui en ont été reconnaissantes.

J'ai été éduquée dans la conviction que l’être humain est riche de nombreuses ressources pour se guérir. Quand j’ai démarré l’apiculture, mon père me disait toujours que le miel l’avait guéri et que l’apiculture était un métier très utile pour la santé. Il m’a encouragé à découvrir dans les archives toutes les recettes d’apithérapie. Il m’a aussi enseigné les principes de physique quantique et de la méthaphysique qui m’ont aidée à mettre au point la dynamisation et les élixirs de la ruche.

Notre pratique d’Apiculture Douce lui doit beaucoup, en cherchant à établir un contact sensible fort entre l’apiculteur et ses abeilles pour mieux veiller sur leur bien-être, notamment avec l’imposition des mains. Mon père pressentait aussi l’avenir des médecines bioénergétiques centrées sur les forces vibratoires subtiles de la nature, que nous pratiquons aujourd’hui dans notre miellerie avec la dynamisation.

Aujourd’hui, chaque préparation issue de notre miellerie-laboratoire porte en elle les convictions profondes de mon père : offrir le meilleur des forces vitales de nos abeilles et veiller sur l’homme en le protégeant et en renforçant sa santé.

Catherine Flurin,
Apicultrice, fondatrice de Ballot-Flurin

15 réflexions au sujet de « Décès du Dr René Flurin, médecin et pionnier d’une santé naturelle humaniste proche de l’homme »

Fermer

Laisser un commentaire